Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A la rencontre de l’art martial authentique (Combat, Santé, Survie)

Matières utilisées pour les manches de couteaux

27 Octobre 2015 , Rédigé par Eric Garnier Sinclair Publié dans #Survie Tout-Terrain

Matières utilisées pour les manches de couteaux

Quelle est la meilleure matière pour un manche de couteau de survie à la lame fixe ou de couteau de poche pliant?

Aluminium

Avantages : Résistant, léger, résistant à la corrosion

Inconvénients : Froid au toucher, peut être parfois glissant, sujet aux égratignures

Titane

Avantages : Fort, léger, résiste à la corrosion

Inconvénients : Relativement cher, sujet aux égratignures

G-10: Le G10 est essentiellement de la fibre de verre trempée dans une résine, comprimée et durcie par un procédé de cuisson. Les couteaux tactiques et de survie ont souvent des poignées faites en G10 en raison de ses caractéristiques.

Avantages : Durable, léger et robuste

Inconvénients : Cassant, manque d’élégance

Micarta: Micarta est très similaire au G10 dans la façon dont il est produit et ses caractéristiques finales. Papier, toile, linge ou d’autres matériaux sont trempés dans la résine avant d’être mis sous pression sous la chaleur pour former une sorte de plastique léger et fort qui est un peu plus beau que le G10. Les poignées Micarta sont parfaites pour la survie et l’utilisation à l’extérieur parce qu’elles sont complètement imperméables, très solides et durables. Ce sont des poignées de longue durée.

Avantages : Robuste, léger, durable

Inconvénients : Cher, cassant

Acier inoxydable: Les poignées en acier inoxydable sont très durables, résistantes aux intempéries et de longue durée. Le caoutchouc est utilisé souvent aux côtés de l’acier à fin d’améliorer la prise de la poignée. Ce type de manche a un inconvénient – il est un peu lourde, mais si vous voulez un couteau fiable, elle pourrait être une bonne solution pour vous.

Avantages : Robuste, durable, résistant à la corrosion

Inconvénients : Lourd, peut être glissant

Nylon renforcé de fibre de verre/Zytel® : Le Zytel est un type de nylon renforcé de fibre de verre, une matière thermoplastique introduit par la société chimique américaine DuPont. Le Zytel est extrêmement dur, résistant au torsion, abrasion et pratiquement indestructible. Quoi d’autre, c’est pas cher !

Avantages : dur, résistant, pas d’entretien nécessaire, pas cher

Inconvénients : sensation de plastique pas cher, moins bonne prise en main que le G-10

Fibre de Carbone : La fibre de carbone est un terme générique se référant à des fins filaments de carbone étant fermement tissés puis ensuite placés dans de la résine. La fibre de carbone renforcé de polymère est ce que vous obtenez lorsque vous achetez un couteau désigné commercialement de « manche en fibre de carbone ». Le résultat ? Une matière extrêmement forte mais très légère qui peut s’avérer plutôt cher, loin d’être indestructible et souffre de cassure.

Avantages : dur, léger, plaisant au regard

Inconvénients : cher, cassant

Celluloïd :Le celluloïd est une matière qui peut être transformée en presque n’importe quelle couleur et texture. Il est souvent utilisé pour imiter le bois, cerf, corne et d’autres matériaux naturels. Attention aux couteaux de poche qui sont scandaleusement bon marché et qui possèdent une poignée avec une jolie apparence naturelle … ils pourraient effectivement être faits en celluloïd.

Caoutchouc :Les manches en caoutchouc ne peuvent pas être battus quand il s’agit d’un couteau destiné à être utilisé dans des conditions humides ou glissantes. Le caoutchouc offre une adhérence supérieure sous ces types de conditions. Cela étant dit, une poignée en caoutchouc peut ne pas être de longue durée en vertu des conditions de survie ou un usage extérieur intensif. Ils sont cependant très bons pour les tâches à la maison ou au camp qui seront accomplies dans des conditions humides ou moins qu’optimales.

Plastique moulé :C’est probablement la forme la moins chère et la plus générique que vous pourrez voir sur le marché actuel. Souvent des couteaux de poche «de jouet » bon marché ont des poignées en plastique. Je ne dis pas que vous ne verrez jamais un beau couteau avec un manche en plastique, mais ne retenez pas votre souffle.

Cuir :Le cuir parfois est utilisé dans la fabrication de manches de couteaux de poche. Cependant on ne voit pas beaucoup de modèles en production de nos jours à l’exception peut être des couteaux de chasse ou certains couteaux militaires. Généralement le processus de production se déroule de l’une des deux façons suivantes. Les manches en cuir ne sont pas très durables ni résistantes aux intempéries donc il faut éviter ces couteaux si leur utilisation sera la chasse, la survie ou d’autres activités de plein air.

Avantages : abordable, traditionnel

Inconvénients : manque de résistance et de durabilité

Bois : Tout comme l’os, le bois est une autre matière brute qui a été utilisé depuis la nuit des temps pour faire les poignées. Un manche en bois de bonne qualité peut être durable et attractif, rendant le bois une matière relativement pas cher et apportant une certaine beauté à un couteau, populaire auprès des collectionneurs. Il existe 3 principaux types de manches en bois que vous pourriez rencontrer. Le bois tendre, le bois stabilisé et le bois dur.

Avantages : beaucoup de variété, attractif, durable, confortable en main

Inconvénients : poreux et instable

Os : L’os est un matériau qui a été utilisé depuis des milliers d’années et qui est toujours très courant pour les manches de couteaux de poche et se trouve sur beaucoup de différents modèles et de marques. L’os est assez glissant pour un usage heavy duty et est poreux, ce qui affecte sa stabilité et le rend susceptible à la déformation et le craquage. Température, lumière et humidité peut également impacter ses caractéristiques, ce qui ne conviendra pas à certaines personnes.

Avantages : pas cher, l’utilisation de teintures créée des designs originaux, traditionnel

Inconvénients : poreux, susceptible de se craquer, glissant

Nacre: Trouvé chez les mollusques tels que des huîtres, la nacre est la substance qui peut éventuellement devenir des perles. C’est évidemment une matière très chère mais vraiment stylé et résistant, ce qui est idéal sur les couteaux de collections haut de gamme.

Avantages : beauté naturelle

Inconvénients : cher, glissant

Sources : www.couteau-survivre.com / Photo: Le top Survie, le couteau RESILIENT

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article